Construction hors d’eau

La dénomination « Hors d’eau » est une des étapes de la construction d’un ouvrage. On dit d’une construction qu’elle est Hors d’eau, ou que le « couvert » est achevé, quand elle est étanche à l’eau de pluie. Cela correspond à l’installation de la charpente et de la toiture, après l’élévation des murs, qui rend l’ouvrage imperméable aux intempéries. L’étape suivante qui est le « Hors d’air » relative à l’étanchéité au vent, achève les travaux de gros œuvre et de solidité de l’ouvrage débutés avec les fondations.


Pour qu’une maison soit hors d’eau, deux artisans doivent intervenir successivement afin que le toit soit terminé :



Selon un décret de février 2020 en application de la loi ELAN, l’étape du Hors d’eau en contrat de construction de maison individuelle (CCMI) ne peut plus être dissociée du hors d’air. Depuis le 1er mai 2020, elle fait l’objet d’un appel de fonds maximum de 75% du montant des travaux par le constructeur.


La particularité de la maison clé en main


Certains constructeurs de maisons individuelles proposent, pour devenir propriétaires d’une construction neuve à moindres frais, de réaliser et de livrer une maison Hors d’eau et Hors d’air. Celle-ci est dite « clé en main » car le logement est construit à la carte, suivant les exigences de l’acquéreur. En d’autres termes, il n’est achevé qu’au niveau de la viabilisation et du gros œuvre, le second œuvre étant laissé à la réalisation du propriétaire.

Certes la construction n’est pas habitable puisqu’il manque toutes les finitions, mais cela peut être une solution moins couteuse pour faire bâtir, surtout si on est bricoleur.

Commencez maintenant