INÉGALITÉS HOMMES/FEMMES : TROP IMPORTANTES

INÉGALITÉS HOMMES/FEMMES : UNE PROGRESSION PEU SIGNIFICATIVE

Publié le
28
/
05
/
2018
par
Lara PERRIN

Dans le secteur du BTP, la féminisation progresse : 11,9 % des salariés sont des femmes en 2018 contre 11,7 % en 2014 (FFB).

UNE PROGRESSION PEU SIGNIFICATIVE.

De ce fait, la Fédération française du bâtiment explique la progression par une amélioration des conditions de travail. L’amélioration des conditions de travail est notamment rendue possible par la mutation du secteur vers le numérique. 

 

Bien que les chiffres progressent, ils évoluent de manière peu significative (+0,2% en 4 ans), l’emploi féminin dans le secteur du BTP est minoritaire. 

Les femmes sont très peu représentées sur les chantiers. En effet, la part des femmes salariées est de 12% concernant la technique et l’encadrement de chantier. La plupart des femmes salariées du secteur du BTP sont concentrées sur l’administratif et le commercial.

QUE FAIRE POUR LES CONTRER ?

La CAPEB a signé en 2015 un plan pour la mixité, d’ici 2025, le gouvernement espère atteindre la mixité dans ⅓ des métiers de la construction. 

INGENIEURE-TWITTER-CAMPAGNE

De plus, afin de réduire les disparités qui persistent dans le secteur, des évènements sont organisés tels que Syntec-ingénierie, qui a lancé sa campagne #jesuisingénieurE afin de changer les stéréotypes de l’ingénierie, montrer l’expertise des femmes et d’inciter les jeunes à se lancer. Des actions plus globales sont également mises en place.

 

Cependant, les inégalités hommes/femmes persistent dans divers domaines, notamment à propos des salaires, les femmes gagnent en moyenne 25% de moins que les hommes.