Quand intervient le conducteur de travaux de l’entreprise générale ?

Une entreprise générale du bâtiment et des travaux publics fait travailler une quantité importante de personnes qu’elles soient salariées ou prestataires extérieures. Il s’agit essentiellement de travailleurs directement affectés aux travaux de construction, mais elle gère également du personnel dédié aux phases préparatoires, aux études et à l’encadrement du chantier. À la croisée de ces différentes équipes, le poste de conducteur de travaux occupe une place particulière. Il est en effet l’élément pivot entre la mise en œuvre du projet de construction tel qu’il est voulu par la maîtrise d’ouvrage et l’organisation des chantiers. 


Le métier de conducteur de travaux


Les conducteurs sont souvent confondus avec les chefs de chantier voire les chefs d’équipe dont ils supervisent les travaux.


Conduire des travaux, ça veut dire quoi ?


Le conducteur de travaux a effectivement une mission plus large. Il doit mener à bien plusieurs projets de construction et par conséquent plusieurs chantiers pour lesquels l’entreprise générale est titulaire d’un marché. Il dirige alors les travaux des chefs de chantier qui ne sont, eux, responsables que d’un seul à la fois.

Être conducteur de travaux de construction ou de réhabilitation, revient à être un véritable chef d’orchestre opérationnel qui travaille en étroite collaboration avec la maîtrise d’œuvre. À ses côtés, il assure le suivi et la bonne exécution des travaux dans les délais prévus et assiste à toutes les réunions de chantier.


Les compétences requises pour la conduite de travaux


Parce qu’il intervient à toutes les étapes d’un chantier du bâtiment, ce professionnel est nécessairement polyvalent.


  • Administratives et financières


Certes, chantier signifie plus travaux que paperasse. Et pourtant, celle-ci est nécessaire concernant l’organisation administrative et juridique de la qualité, des règles de sécurité, du droit du travail ou encore de la logistique.

Le conducteur de travaux doit également maîtriser la gestion et les aspects financiers car il est tenu de respecter le budget alloué tout en affectant correctement les dépenses. 


  • Commerciales et managériales


Le chantier BTP étant un travail d’équipe, le relationnel, et les compétences en management en particulier, est primordial. À cela doit s’ajouter un certain sens de la rentabilité pour étudier et négocier les prix comme maîtriser ses coûts.


  • Techniques et opérationnelles


Les connaissances techniques des métiers du BTP sont bien évidemment un prérequis pour un conducteur de travaux. Tous les travaux de gros œuvre et de second œuvre doivent être des sujets maîtrisés pour appréhender correctement les rapports avec tous les corps d’état.


Ses missions lors de la préparation d’un chantier BTP


Le conducteur de travaux est amené à intervenir avant l’ouverture de chantier pour le mettre en place.


L’analyse du dossier technique et du budget prévisionnel


En premier lieu, il étudie le dossier de construction c’est-à-dire les plans d’architectes, les différents rapports des bureaux d’études, les autorisations administratives, le cahier des charges… Cela lui permet de définir et d’optimiser les modes opératoires ainsi que l’installation de chantier. Il analyse également le budget alloué et répartit les différents postes (ressources matérielles et moyens humains).


La sélection des différents corps de métier et des sous-traitants


Suivant les besoins du projet, il compose ensuite les équipes nécessaires à la réalisation des travaux avec les compagnons qu’il affecte en interne. Pour les corps d’état dont il ne dispose pas du savoir-faire, il lance les appels d’offres pour sélectionner les sous-traitants appropriés. 


Les démarches administratives nécessaires au démarrage de la construction


Tout chantier du bâtiment nécessite certaines interventions préalables comme les autorisations d’occupation de la voirie, l’alimentation en eau et en électricité, l’accord des riverains…  Un plan particulier de sécurité et de protection de la santé doit en outre être établi. Il appartient au conducteur de travaux de s’en occuper.


L’exécution des travaux sur le terrain


Les conducteurs sont en charge du bon déroulement des travaux jusqu’à leur achèvement. Pour ce faire, ils sont tenus de :


Planifier et coordonner les travaux


L’avancement des travaux, dont le conducteur est responsable en tant que coordinateur, est organisé suivant différents plannings tels que la succession des différents lots, ou les actions à effectuer (interventions, maintenances, livraisons…). Il dépend aussi de l’organisation optimisée des postes de travail. Le conducteur de travaux intervient également lors des opérations de réception, un des moments clés de la fin de chantier compte tenu de ses implications en matière de responsabilité.


Veiller au respect des règles et des normes


De la même manière, le conducteur responsable des travaux veille à la bonne application de toutes les règles dont le chantier relève en matière de sécurité, d’hygiène et de santé, d’urbanisme, de droit du travail, mais aussi de toutes les normes de construction. Cette mission relative essentiellement à la qualité de la construction s’effectue en collaboration avec le maître d’œuvre.


Gérer les approvisionnements et les équipements


L’exécution des travaux ne peut avoir lieu si les approvisionnements et le matériel ne sont pas correctement planifiés et effectués. En d’autres termes, il s’agit d’anticiper : de quoi les équipes vont-elles avoir besoin, à partir quand et pour combien de temps ? Il s’agit de prévoir et d’optimiser la quantité et les besoins en matériaux, en matériels et en machines.


***


Si on se focalise sur les actions concrètes, on constate que le conducteur de travaux intervient à chaque étape importante d’un projet de construction, non seulement du début des travaux à leur réception mais aussi lors des phases cruciales de préparation de chantier. Mais en définitive, il est par-dessus tout un responsable de projet du moment où le projet lui est confié. En tant que personnage central d’un chantier de BTP, il joue un rôle certes opérationnel mais il endosse également une casquette de médiateur aux nombreux aspects psychologiques qui ne sont pas donnés à tout le monde et certainement pas appris lors des formations.

découvrir AOS