Pourquoi l'entreprise générale a-t-elle un rôle de responsable qualité dans le BTP ?

La société de communication et de partage des bons plans d’aujourd’hui est marquée par une forte attente des consommateurs envers la qualité des produits et des services qu’ils achètent. Étant donné que le monde du BTP et de la construction ne déroge pas à la règle, ce secteur d’activité n’a pas d’autres choix que d’intégrer la qualité dans ses méthodes et ses outils de production. En effet, la tendance actuelle est à la fiabilité et à la durabilité, deux fortes attentes qui aident à développer un sentiment de confiance et de sécurité dans l’esprit du consommateur. C’est pourquoi le poste de responsable qualité au sein des entreprises dispose désormais d’une place déterminante dans la stratégie de croissance. Ce spécialiste accompagne le dirigeant dans la définition d’une politique qualité qu’il doit ensuite mettre en œuvre par des plans d’action et des techniques d’amélioration continue.

En matière de travaux, une analogie se révèle entre le fonctionnement d’une entreprise et celui d’un projet de construction, car les démarches qualité sont similaires. De par sa situation sur le plan opérationnel, l’entreprise générale a vocation à prendre en charge la gestion de la qualité pour le compte du maître d’ouvrage.


1. Qu’est-ce que la démarche qualité pour les entreprises ?


Au niveau international, la norme ISO 9000 définit la qualité comme « L'aptitude d'un ensemble de caractéristiques intrinsèques à satisfaire des exigences », c’est-à-dire comme une notion relative basée sur la satisfaction du besoin de l’utilisateur final. Elle s’apprécie suivant une base de référence associée à une méthode.


a) Des normes iso et des certifications


Comme pour de nombreux professionnels, le BTP a été amené à formaliser des règles de bonnes pratiques afin de standardiser leurs produits et leurs services en créant des normes comme référentiels. Le respect de ces normes en vigueur est garant de leur qualité. Ces indicateurs de qualité varient selon l’objectif poursuivi. Dans le secteur du bâtiment et des travaux publics, on retrouve notamment : 


  • Le système de management de la qualité : ISO 9001
  • Le système de management environnemental : ISO 14001
  • Le système de management de la santé et de la sécurité au travail : BS OHSAS18001


Aussi, dans une démarche volontaire pour rassurer le consommateur sur la qualité de son travail, le professionnel peut demander une certification à un organisme indépendant afin d’attester des conformités audit référentiel.


b) Les étapes de la démarche


La démarche qualité oblige à respecter un processus défini par la norme ISO 9001. Celle-ci s’articule autour de 4 étapes majeures qui se succèdent dans un but d’amélioration permanente : 


  • Faire un audit interne : analyser le fonctionnement, identifier les besoins et les exigences des clients
  • Proposer des actions : être force de proposition concernant les démarches d’amélioration
  • Mettre en œuvre : piloter les actions décidées en mobilisant les ressources nécessaires
  • Évaluer les résultats : apporter des actions correctives au plan d’action


c) Les avantages des exigences de qualité


Les bénéfices pour une entreprise sont concrets. Ce sont : 


  • La satisfaction des clients
  • La structuration de l’organisation pour amélioration du fonctionnement quotidien
  • La professionnalisation et la fédération de l’équipe selon ses compétences techniques
  • L’optimisation des ressources humaines, financières, matérielles…
  • Le renforcement de la crédibilité de la structure sur son marché


2. Le système qualité dans le secteur d’activité du bâtiment et des travaux publics


Le respect des normes de qualité sur un chantier permet de s’inscrire dans une démarche d’optimisation de l’organisation et de la communication. 


a) Les enjeux de la qualité sur un chantier de construction


Pour l’entreprise générale, l’enjeu principal est l’amélioration effective de l’organisation des travaux. Quand on sait que le respect du budget prévisionnel d’un chantier dépend intrinsèquement de sa durée, la structuration apportée par les outils de la démarche qualité permet de gagner en efficacité et de réduire les coûts des non-conformités.


Pour le maître d’ouvrage, c’est-à-dire le client, faire appel à un entrepreneur certifié signifie avoir recours à un technicien qualité rigoureux qui sera à même de satisfaire à ses exigences et de lui délivrer un service de qualité. 


b) Une démarche QSE plus large et plus adaptée


Dans la cadre d’une politique RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises), les entreprises du BTP s’inscrivent le plus souvent dans un processus plus adapté à leur secteur d’activité : la démarche Qualité Sécurité Environnement (QSE). Il s’agit de prendre en charge la prévention, la maîtrise et la gestion :


  • Des risques professionnels et des accidents du travail
  • Des risques liés à l’environnement de travail pour la santé des salariés
  • Des risques relatifs aux impacts environnementaux


Il faut toutefois préciser que la santé des salariés inclut tous les aspects relatifs à la qualité en matière d’hygiène. Car la propreté dans les bases de vie est un facteur important à prendre en compte. Les exigences règlementaires HACCP en matière de sécurité alimentaire sont applicables pour les cantines.


Ainsi, l’entreprise générale qui a la charge de l’ensemble des intervenants sur le chantier et de leur impact sur leur environnement a tout intérêt à appliquer une telle démarche dont les bénéfices se répercutent ipso facto sur le maître d’ouvrage. En cela, elle devient responsable du système Qualité Hygiène Sécurité Environnement du BTP.


***


On peut effectivement affirmer aujourd’hui que l’entreprise générale endosse le rôle d’un responsable Qualité Sécurité Environnement dans le cadre de ses missions. Cette activité contribue au développement de nouveaux marchés. Bien qu’elle soit le premier bénéficiaire de l’optimisation du travail que la démarche qualité procure, l’amélioration de son image de marque exige de bien communiquer sur le sujet. Incontestablement, le professionnel a tout intérêt à afficher ses certifications QSE pour être qualifié d’entreprise responsable. Dès lors, ses clients tels que les promoteurs immobiliers bénéficieront de cette valeur ajoutée par retombée en cascade : la démarche qualité appliquée par l’entreprise générale saura trouver un écho chez l’acquéreur final.


découvrir AOS