LA PLACE DES PERSONNES HANDICAPÉES EN ENTREPRISES.

BÂTIMENT : QUELLE EST LA PLACE DES PERSONNES HANDICAPÉES EN ENTREPRISES ?

Publié le
17
/
07
/
2018
par
Lara PERRIN

Le secteur du bâtiment présente le plus haut niveau du risque d’accident. Pour autant, depuis une dizaine d’années le nombre d’accident du travail dans ce secteur a beaucoup baissé. En 2015, une baisse de 5,2% par rapport à l’année précédente a été recensée.

En matière d’emploi de personnes handicapées, les entreprises sont très mobilisées pour maintenir leur emploi après un accident, les reconvertir ou encore recruter des salariés en situation de handicap.

PLACE-PERSONNES-HANDICAPEES

Obligation des entreprises à recruter des personnes handicapées.

 

Le recrutement de personnes handicapées est devenu un enjeu social majeur. Une politique volontariste de recrutement de salariés handicapésa été mise en place en 2010. Les sociétés de plus de 20 salariés ont l’obligation d’employer des travailleurs handicapés. Pendant longtemps, le secteur du BTP a échappé à cette obligation. Les emplois du gros œuvre et des travaux publics, exigeant des aptitudes particulières (Ecap) étaient exclus de cette obligation. Depuis, l’ensemble des emplois, Ecap compris, sont obligés de respecter cette obligation.

 

L’adaptation des employés assurée par l’entreprise.

De nombreux handicaps sont rarement visibles, comme la dyslexie ou la dysorthographie. Dans ces cas-là, peu d’aménagements sont nécessaires pour ces personnes. Pour les salariés rencontrant de graves problèmes de santé au cours de leur carrière professionnelle, le maintien de leur emploi reste difficile dans certaines entreprises. N’ayant pas été pris en charge assez tôt pour pouvoir être maintenus à leur poste par les employeurs, ces derniers se retrouvent souvent licenciés.

 

Les entreprises doivent donc s’adapter à leurs salariés devenus inaptes avec un aménagement du poste ou des horaires de travail, une reconversion, une formation ou une proposition d’être en télétravail. De nombreuses solutions existent afin d’éviter le licenciement de ces personnes.

 

Exemple de Spie Batignolles :

Certaines entreprises, comme Spie Batignolles société de bâtiment et travaux publics, ont donc mis en place ces mesures pour garder leurs salariés devenus handicapés ou en accueillir d’autres au sein du groupe.
D’après Alexandra Raimbault, responsable du développement des ressources humaines de Spie, « handicap et chantier ne sont pas incompatibles ». Il suffit de s’adapter correctement aux salariés : « Dans le groupe, deux tiers des salariés en situation de handicap travaillent sur un chantier. Ainsi, nous avons équipé un responsable chantier sensible aux différences d’éclairement entre l’intérieur et l’extérieur d’une paire de lunettes s’adaptant aux variations de luminosité. Un conducteur d’engins souffrant de douleurs à l’épaule bénéficie d’un siège à suspension pneumatique. »
La diversité des entreprises est alors reconnue et perçue par des acteurs économiques comme un élément incontournable de la performance économique des entreprises. Elle permet d’améliorer l’efficacité de l’entreprise, sa créativité, ainsi que de renforcer la qualité de ses relations sociales.