Logo logiciel aos btp
01 82 88 12 49

Maître d’œuvre : comment optimiser l’organisation et le suivi d’un chantier ?

La construction d’un bâtiment ne s’improvise pas. Elle nécessite une énorme préparation qui ne se résume pas à l’obtention du permis de construire ni au résultat des appels d’offres. Il s’agit d’une véritable gestion de projet appliquée au BTP avec toutes les contraintes d’organisation et de supervision que cela comporte. Un projet de construction réussi passe nécessairement par une préparation de chantier minutieuse et un suivi des travaux rigoureux. 


S’approprier le dossier marché de travaux


La réalisation d’un chantier débute dès la constitution du dossier marché composé des offres des différents intervenants qui vont se lancer dans l’exécution des travaux. Les marchés, publics ou privés, sont signés sur la base d’un cahier de clauses administratives générales (CCAG) et d’un cahier des clauses techniques particulières (CCTP) qui déterminent tous les aspects techniques de l’ouvrage, par corps d’état.

Le maître d’œuvre doit donc analyser l’ensemble de ces pièces contractuelles ainsi que les plans d’exécution qui ont été dessinés parallèlement au cahier des charges. Il pourra ainsi évaluer les besoins de chaque prestataire, du gros œuvre au second œuvre. De même, cette analyse permet de mettre à jour certaines complications éventuelles dans la réalisation des travaux ou dans l’approvisionnement en fournitures et en matériel de chantier, et de les traiter en amont. 


Étudier le chantier de construction


À la lumière notamment des rapports des bureaux d’études et en collaboration avec le responsable de chantier et les conducteurs de travaux, le chantier de construction est étudié suivant les modes opératoires de toutes les entreprises du bâtiment qui vont intervenir. Le chantier est alors découpé en différentes phases selon les compétences techniques de chacun afin de définir un chemin critique que tous les intervenants devront suivre. À cette occasion peuvent apparaître de nouvelles problématiques comme des difficultés d’accès ou des interférences entre les ouvriers. Différentes hypothèques sont émises puis certaines options choisies de manière définitive.

C’est à cette occasion que le Plan d’Installation de Chantier (PIC) est établi. Il localise l’implantation des voiries et des réseaux (électricité, eau, assainissement...) et des équipements (sanitaires, cantonnements, clôtures...) nécessaires à tout chantier du BTP.  Ce document est certes indispensable pour organiser la vie des entrepreneurs et de leurs sous-traitants pendant les travaux en cours. Mais il est également nécessaire pour effectuer certaines démarches administratives (autorisations d’échafaudage, travaux de génie civil, déviations de circulation...).


Établir un planning de chantier prévisionnel


Suivant les besoins et les contraintes préalablement identifiés, la maîtrise d’œuvre attribue des délais d’exécution pour chaque entreprise et chaque sous-traitant. Du début à la fin de chantier, toutes les étapes nécessaires à l’élaboration de l’ouvrage sont décomposées en tâches concrètes dont la succession assure l’avancement des travaux. 

Chaque intervention précédemment définie a donc un début et une fin et s’inscrit dans un calendrier de travaux de construction afin de mener le projet à son terme. Toutes ces tâches sont interconnectées entre elles pour pouvoir appréhender toutes les conséquences de décalages dans leur réalisation. Ainsi, si telle tâche n’est pas finie, celle-ci ne peut débuter, ou telle tâche ne peut être terminée si celle-ci ne l’est pas non plus.

Elles doivent s’enchaîner de manière cohérente avec le plus de fluidité possible. Des simulations relatives à l’avancement du chantier sont alors opérées pour s’assurer de la pertinence du planning et calculer une date d’achèvement prévisionnelle.


Mettre en œuvre le budget


Optimiser l’organisation et le suivi du chantier est également une affaire de gestion du budget qui passe par une affectation des ressources adéquate. Il est en effet nécessaire d’attribuer des moyens humains et matériels à chaque tâche mentionnée dans le planning de travaux. De cette manière, les charges sont parfois regroupées lorsqu’une même ressource peut être exploitée par deux activités. Cette estimation améliore la gestion des dépenses, limite les dépassements de budget et permet même de gagner du temps.

Pour que la colonne vertébrale du suivi des chantiers qu’est le planning de travaux soit totalement efficace, elle doit correspondre au budget qui a été attribué lors de l’élaboration même du projet de construction ou de réhabilitation. 


Suivre l’évolution des travaux


Le maître d’œuvre assure ensuite le suivi de l’avancement des travaux afin de s’assurer :


  • De la qualité des travaux
  • De leur bonne exécution en conformité avec le permis de construire 
  • Du respect des délais


Lorsqu’il lui a été confié une mission d’OPC (ordonnancement, pilotage et coordination), il procède également à la conduite des travaux car il est habilité à piloter les chantiers. Il s’agit alors de mobiliser les équipes et de communiquer du mieux possible afin de parer à la moindre difficulté. Pour ce faire, des réunions de chantier doivent être organisées très régulièrement (généralement une fois par semaine suffit) pour faire un point sur l’état d’avancement des travaux. Chaque réunion de chantier est alors suivie d’un compte-rendu adressé à toutes les parties intéressées et notamment le maître d’ouvrage. Les comptes rendus ont autant vocation à informer qu’à communiquer des directives nécessaires à la gestion du chantier.

De la même manière, une visite de chantier régulière permet de révéler certains dysfonctionnements parfois passés inaperçus.


***


En définitive, assurer des suivis de chantier de projets de construction mobilise des capacités de gestion de projet, bien au-delà des simples compétences techniques. Cela consiste à gérer, superviser, encadrer, coordonner le chantier et bien plus encore dans le but de réaliser la construction conforme aux intentions de la maîtrise d’ouvrage et respecter les délais prévus. Et si l’on doit résumer la réussite d’une telle mission en 2 mots, ce serait la préparation et la présence : un chantier scrupuleusement préparé et une présence constante sur le chantier réduisent au maximum les difficultés rencontrées avant la réception des travaux.

découvrir AOS