COMMENT LIMITER LES VOLS SUR VOS CHANTIERS ?

COMMENT LIMITER LES VOLS SUR VOS CHANTIERS ?

Publié le
11
/
06
/
2018
par
Lara PERRIN

CHANTIERS : 4 ASTUCES POUR LIMITER LES VOLS 

A priori un chantier laissé sans surveillance ou isolé d’autres habitations peut attiser la curiosité. En effet, les matériaux, outils et machines peuvent être volés. 

Effectivement tous les ans, il y a environ 520 000 vols sur les chantiers.

 

1. DÉLIMITER LA ZONE DE CHANTIER

Avant tout, il faut délimiter la zone de chantier à l’aide de grillages amovibles, et de panneaux indiquant que le chantier est une propriété privée interdite à toute autre personne. Pour vos chantiers, différentes catégories de palissades peuvent être mises en place à savoir, des barrières opaques, mixtes…

Afin de délimiter la zone du site et le protéger des intrusions, sachez que Tracktor.fr, plateforme de location de machines BTP et industriel, propose à la location une large gamme de barrières de chantier. Vous pouvez louer en ligne votre matériel pour sécuriser le site à des prix jusqu’à 40% moins cher et vous les faire livrer sur votre chantier.

2. PRÉVOIR DES ZONES DE STOCKAGES SÉCURISÉES

D’autre part, les zones de stockages sécurisées sont essentielles pour vos outils et matériels afin de les garder intacts. Ils peuvent être stockés dans un local ou des conteneurs.

Cependant, vos machines, ne peuvent pas être stockées dans un local. Vous pouvez les identifier clairement à l’aide du logo de votre entreprise par exemple.

 

 3. EVITER DE STOCKER UN MAXIMUM 

Afin de limiter les vols, vous devez éviter de stocker sur le chantier vos matériaux. Pour ce faire, vous pouvez ramener chaque soir quelques outils/matériaux (les moins encombrants et les plus prisés).

 

4. RANGER AVANT DE PARTIR 

Et surtout, il ne faut pas laisser votre matériel à la vue de tout le monde, la majorité des vols s’effectuent avant les congés et le week-end, il faut donc tout ranger à la fin de la semaine.

 

De toute manière  des outils existent afin de sécuriser vos chantiers, comme des alarmes ou des éclairages automatiques qui rendent plus compliqués les vols. Plus onéreux, il y a le système à puce intégré au matériel repérable par GPS.