Entreprise générale : 5 compétences à mobiliser dans un projet de construction

Lorsque les maîtres d’ouvrage choisissent les services d’une entreprise générale du bâtiment plutôt que de plusieurs entreprises spécialisées, ils s’attendent à un certain niveau de prestations. Assurément, un projet de construction neuve ou de rénovation d’un bâtiment confié à une entreprise qui regroupe plusieurs savoir-faire se gère différemment qu’avec des prestataires distincts. Le maître d’ouvrage et le maître d’œuvre qui l’assiste font face à un interlocuteur unique. C’est pourquoi l’entreprise de construction générale qui assure l’exécution des travaux de tous les corps de métiers doit justifier de certaines compétences afin d’appréhender correctement cette organisation particulière et de réaliser un travail de qualité.

Le but d’avoir recours à ce type d’entreprise du BTP est en effet de faciliter la réalisation des travaux de construction de celui qui les missionne. Voici 5 aspects de ses attributions que l’entreprise générale se doit de mettre au service du maître d’ouvrage envers qui elle s’engage.


L’appui aux entreprises de travaux en sous-traitance 


L’entreprise générale est dite TCE (tout corps d’état), c’est-à-dire qu’elle est à la fois une entreprise de gros œuvre (terrassement, couverture…) et une entreprise de travaux de second œuvre (isolation thermique, installation électrique…). Or, ne disposant pas des qualifications et/ou des certifications de tous ces corps de métier pour mener à bien tous les projets de construction, elle fait appel à des sous-traitants. Toutefois, elle possède les connaissances et les compétences de bâtiment et de travaux publics nécessaires pour leur apporter un soutien quant au respect des normes en vigueur et aux performances techniques.


L’ordonnancement, le pilotage et la coordination des travaux


Le maître d’ouvrage s’attend ensuite à ce que l’entreprise générale assure les missions d’OPC, c’est-à-dire de tout ce qui concerne la gestion et l’organisation du chantier. De la DROC à l’achèvement des travaux et en collaboration avec le maître d’œuvre, elle assure le suivi de chantier et le management des équipes d’ouvriers qualifiés dans le strict respect du cahier des charges. En cela, elle doit organiser les interventions de tous les travaux et des bureaux d’études dans un planning qu’elle tient à jour, mais aussi coordonner l’ensemble des intervenants. Ces missions englobent également tous les aspects relatifs à la logistique et aux approvisionnements.


La maîtrise de la qualité, de la santé, de la sécurité, et de l’environnement


Par ailleurs, l’entreprise générale, comme toute société de construction, est tenue au respect de certaines obligations. Mais au regard du maître d’ouvrage des travaux de bâtiment, de réhabilitation ou de rénovation d’une maison, elle est la seule responsable du respect des normes de management : 


  • De la qualité des projets : il s’agit de mettre en place un processus d’amélioration continue dans l’exécution des travaux et de suivi de chantier
  • De l’environnement :  c’est la mise en œuvre d’un projet de construction durable
  • De la santé et de la sécurité au travail : cela concerne le respect des règles en matière d’hygiène et de sécurité des travailleurs sur le chantier


L’entreprise de construction générale respecte elle-même les éléments nécessaires à la démarche et fait en sorte que les sous-traitants le fassent également. Et parce que cette démarche le plus souvent certifiée qu’on appelle QSE (Qualité, Sécurité, Environnement) se répercute sur l’ensemble de sa clientèle, elle est particulièrement recherchée par les maîtres d’ouvrage.


La prévention des défaillances dans la réalisation des travaux de construction 

 

La particularité d’un projet de construction mené par une entreprise TCE, c’est que maître d’ouvrage et maître d’œuvre ont un interlocuteur unique en la personne du contractant qui est seul responsable des travaux. Ce dernier est tenu d’assurer la livraison de l’ouvrage et le respect des délais initialement convenus. Pour ce faire, il est responsable de la sélection et du suivi des professionnels qualifiés et expérimentés ainsi que de la mobilisation des moyens d'action correspondants. De ce fait, en cas de défaillance, l’entreprise générale doit tout mettre en œuvre pour respecter ses engagements de telle manière que le maître d’ouvrage ne soit inquiété en aucune manière. Il s’agit alors pour elle de faire preuve de réactivité dans le contrôle, de budgétiser, mais aussi d’anticiper toute difficulté.


La mise en place de partenariats


Comme on a pu le voir, l’entreprise générale spécialisée dans la construction a recours à des sous-traitants pour assurer toutes les missions qui lui sont confiées. Dans la mesure où elle est responsable d’eux, notamment dans le cadre de sa garantie décennale, et qu’elle répond de leur travail auprès du maître d’ouvrage, ces prestataires sont voués à devenir de véritables partenaires. La collaboration s’organise nécessairement autour d’un rapport de confiance, d’intérêts mutuels dans le but d’atteindre des prestations de qualité et la satisfaction des clients. Le partenariat, ainsi animé et valorisé, pourra s’inscrire dans la durée.

On attend par conséquent de l’entreprise générale, dès l’appel d’offres, de faire le nécessaire pour certes trouver des professionnels de qualité, mais surtout les séduire et les fidéliser. Ceci permet ainsi de se prémunir également contre des défaillances éventuelles.


***


Indubitablement, l’entreprise générale est reconnue pour être choisie par les maîtres d’ouvrage pour son rôle de « facilitateur ». Les maîtres d’œuvre y trouvent également leur compte quant au suivi de chantier et à l’organisation des réunions. Elle s’occupe en effet de tout ce qui concerne la réalisation des travaux, ce qui est un avantage de taille quand on connaît la complexité d’un projet de construction. Elle a en outre la qualité indéniable d’être responsable unique des travaux face aux désordres éventuels sur le chantier. Toutefois, cette entreprise de construction générale apporte bien plus au porteur du projet. En effet, face aux nombreux défis auxquels les maîtres d’ouvrage font face un peu plus chaque jour et aux nouvelles contraintes règlementaires de tous ordres (crise économique, attentes environnementales, consommation énergétique, sécurité, urbanisme…) , ce type d’entreprise est un atout dont ils ne devraient pas avoir à se passer.

découvrir AOS