Comment sélectionner ses entreprises du bâtiment pour construire un programme immobilier ?

Les enjeux relatifs à la sélection des entreprises qui vont participer à la construction d’un programme immobilier neuf sont nombreux. Le principal d’entre eux reste l’aspect financier. En effet, la bonne réalisation du projet par les entreprises de travaux a un impact direct sur la marge. Tout retard dû à une défaillance, toute erreur ou désorganisation de l’une des entreprises du bâtiment génère automatiquement des surcoûts.

Le promoteur immobilier est donc contraint d’être extrêmement vigilent lorsqu’il va confier ses marchés. Voici les critères de sélection incontournables.

1. Les critères juridiques et financiers

Les premiers aspects à ne pas négliger concerne la structure même de l’entreprise et sa capacité à réaliser dans de bonnes conditions les travaux de BTP qui lui seront confiés.

a. L’inscription au RCS

Si le promoteur immobilier décide de se lier contractuellement avec une société, l’existence juridique de celle-ci doit être certaine. Son statut est donc nécessairement enregistré au Registre du Commerce et des Sociétés et son objet social lui permet de participer au chantier en tant qu’entreprise du bâtiment dans le corps d’état souhaité. De même, il est judicieux de s’assurer de la véracité des coordonnées indiquées. Ce statut légal, qui permet les recours en cas de problèmes, peut être vérifié sur des sites tels qu'infogreffe.fr ou societe.com.

b. La solvabilité

L’existence légale est un prérequis indispensable mais qui ne suffit pas. La structure doit également pouvoir justifier d’une situation financière solide, ne pas être en redressement ou liquidation judiciaire. Sa solvabilité est essentielle pour la réalisation de la prestation.

Par ailleurs, les années d’ancienneté de l’entreprise donnent une idée de sa pérennité : 4 années sont une bonne moyenne pour considérer qu’elle a pris sereinement son envol.

c. Les garanties

Les entreprises du bâtiment qui vont intervenir sur le chantier doit impérativement être en mesure de présenter les attestations d’assurance relatives à leur activité.

 

- La garantie décennale : l’assurance de responsabilité civile décennale couvre pendant 10 ans les dommages de construction apparus après la réception des travaux. Leur appréciation s’effectue au travers de leur incidence sur la solidité et la destination de l’immeuble. Cette garantie est obligatoire.

La responsabilité civile professionnelle : cette assurance garantit les dommages causés par l’activité même de l’entrepreneur (matériels, immatériels, corporels...) causés à autrui, du fait d’erreurs ou de défaillance de fournitures, par exemple. Cette garantie n’est pas obligatoire pour l’entreprise, mais elle reste un critère incontournable, notamment lors d’accidents corporels qui peuvent générer des dommages et intérêts.

image critères juridiques et financiers RCS solvabilité garanties promoteurs immobilier

2. Les critères de savoir-faire et de qualité

 

Une fois rassuré sur le sérieux de l’entreprise de travaux, on peut s’atteler à évaluer son savoir-faire et la qualité de ses prestations.

 

a. La proposition

 

- Le devis :

L’évaluation de ces critères passe d’abord par la lecture du devis. Pour la construction d’un immeuble neuf, les plans d’exécution sont transmis aux entreprises pour obtenir un chiffrage précis. Leur capacité à répondre clairement, avec précisions, aux demandes et besoins spécifiques préjuge déjà de leurs compétences. Le devis doit a minima comporter :

o Une liste détaillée des travaux

o  Un coût différencié des matériaux et de la main d’œuvre

o  Une date de démarrage et un temps de réalisation

 

- Les services :

En outre, l’entreprise peut gagner des points sur des prestations complémentaires au coût la réalisation attendue. Il peut être utile de savoir qu’il existe une plateforme téléphonique permettant de contacter facilement un responsable, par exemple. La structure peut mettre en point d’honneur à ne faire travailler que des fournisseurs locaux. De même, elle peut proposer des visites de chantier plus fréquentes...

 

b. La notoriété

La réputation d’une entreprise du BTP pèse dans les critères de sélection. Mais elle n’échappe pas à l’omniprésence des réseaux sociaux. Des avis, positifs et négatifs, foisonnent sur internet et aident à se faire une opinion. Il s’agit de la nouvelle génération du traditionnel bouche-à-oreille qui rassure sur la valeur d’un prestataire.

 

- Les références :

Le meilleur moyen pour savoir ce que vaut réellement une entreprise, quels sont ses points forts, c’est de faire un constat avant/après. Le plus simple est de directement demander à l’intéressé de produire ces références : un entrepreneur satisfait de son travail sera fier de les communiquer ! Obtenir l’avis du client serait même l’idéal.

Mais attention tout de même à comparer ce qui est comparable.

 

- Les labels :

De nos jours, les certifications et labels sont à la mode car ils rassurent la clientèle, même s’ils ne sont pas tous connus et maîtrisés par le grand public, ni même attribués par un organisme public.

C’est pourquoi il ne faut pas leur donner trop d’importance : il s’agit d’un plus permettant de donner des indications supplémentaires.

image critères savoir-faire qualité construction immeuble BTP points forts notoriété labels

c. L’organisation

- La localisation :

Outre qu’elle diminue le coût des frais de déplacement de la prestation, la proximité de l’entreprise de travaux est bien utile en cas de problèmes à régler, lorsqu’il est indispensable de se rencontrer.

 

- La taille de l’entreprise :

L’entreprise doit être en mesure de faire face à l’ampleur des travaux réclamés. Il est important de vérifier ce point d’autant que les petites structures proposent généralement des prix plus bas, ce qui est attractif.

 

- La durée du chantier :

Les délais de réalisation fixés contractuellement, avec des pénalités de retard en cas de dépassement, doivent s’inscrire dans la durée de l’ensemble du projet.

 

- Les partenaires :

Avec quels fournisseurs l’entreprise a-t-elle l’habitude de travailler ? Il est également important de s’assurer que les matériaux utilisés soient de la qualité requise.

image organisation taille entreprise de travaux partenaires durée de chantier localisation

***

Malfaçons, non-façons, délais importants, suppléments, abandon de chantier... Bien de désagréments peuvent être évités si les critères sont respectés lors de l’évaluation des futurs partenaires de chantier. Si le prix est nécessairement un élément de choix, il ne doit pas être le seul.

Mais il ne faut pas oublier qu’il s’agit avant tout d’une affaire de bon sens et de feeling, comme la plupart des engagements.